Course de Machault : un beau circuit pour de multiples péripéties

Le 14 mai de cette année 2017 est un jour de beau temps aux températures presque estivales, avec un seul bémol : le vent.

Les coureurs du VCL ont à cœur de montrer le maillot aujourd’hui, et de confirmer les progrès réalisés par l’équipe depuis le début de la saison.

Malgré tout, c’est avec sérénité et bonne humeur que les coureurs rejoignent la ligne de départ sauf un… Damien, méditatif, qui rêve d’un top 10 sur ce circuit qui semble lui convenir.

La course démarre fort et c’est Antoine qui lance les reines pour le club avec une première attaque dans la descente qui précède une des difficultés du jour.

3 tours plus tard David doit essuyer le premier incident de la journée pour le VCL: la roue d’un adversaire vient percuter l’attache rapide de sa roue avant, ce qui l’oblige à mettre pied à terre. C’est une énorme frustration qui laisse place à l’esprit d’équipe. David décide d’attendre le retour du peloton pour encourager ses coéquipiers.

David croise d’abord Damien qui a lancé un pétard révélateur de son état de forme. Bon c’est vrai qu’il grimace un peu…

Puis, alors que la course commence à se durcir, Guillaume passe à l’offensive avec notamment un coureur de Montgeron pour revenir sur un coureur d’Igny. Le peloton s’étire sous l’influence d’une forte collaboration à l’avant du paquet pour ne pas laisser s’envoler les trois hommes de tête. C’est le début de la galère pour ceux qui n’avaient pas trouvé une place à l’avant. Le peloton rattrape Guillaume et ses compagnons d’échappée et explose en petit groupe, ça bordure ! A bout de souffle, Guillaume doit lâcher prise, David lui porte soutien, Antoine tente de s’accrocher en vain. Il ne reste alors plus que Damien pour défendre nos couleurs au sein du peloton.

Damien s’accroche à l’arrière d’un peloton qui ne compte plus que la moitié de ses hommes. Il parvient finalement à côtoyer les plus costauds dans le sprint final en terminant à une très belle 9ème place. Guillaume, Antoine et David finissent courageusement cette course difficile qu’ils auront animée pour le plaisir des quelques photographes amateurs postés sur le parcours.

 

Benoît Bomal à la rédaction et aux photos 😉