Entrainement 29/05/2016

Initiation à l’américaine

 

h

Relais à l’américaine par David et Guillaume  © Vélo Club de Levallois

 

Ce matin après avoir effectué des exercices de fractionnés et de sprint à Longchamp, nos coursiers se sont essayés aux relais de l’américaine.

Avant de s’attaquer aux relais de l’américaine sur la piste il faut bien comprendre le mécanisme et la base de la technique propre à cette discipline.

Mais tout d’abord un petit rappel sur ce qu’est l’américaine (ou Madison) :

Il s’agit d’une épreuve qui se pratique sur la piste. Elle se court à deux. Pendant qu’un des coureurs produit son effort le deuxième roule à un rythme moindre sur la piste en l’attendant. Lorsque le premier rattrape le second il passe en dessous en lui attrapant le bras et un échange de vitesse est effectué. Le deuxième coureur part ainsi lancé. Ce processus se répète jusqu’à la fin de l’épreuve. Des sprints sont effectués à intervalles de tours réguliers. Les vainqueurs sont les membres de l’équipe ayant effectuée le plus de tours. En cas d’égalité de tours c’est l’équipe ayant marquée le plus de point lors des sprints qui gagne.

Nos coureurs ont ainsi commencé par comprendre le geste et ses différents aspects techniques.

Le coureur qui va transmettre sa vitesse doit positionner sa main gauche sur le haut de son cintre et va attraper la main gauche de son partenaire avec sa main droite. Il doit arriver suffisamment proche de lui sinon il risque d’être déséquilibré. Celui qui va être propulsé doit positionner sa main droite dans le creux de son cintre et sa main gauche dans le bas de son dos au niveau du fessier gauche.

Lorsque le coureur qui transmet sa vitesse arrive à hauteur de son partenaire il lui attrape la main fermement et tout en gardant sa ligne et le dépasse. Il a alors le bras droit en arrière, c’est à ce moment là que l’échange de vitesse va se produire. Il tire alors sur le bras de son partenaire pour le propulser. Lorsque celui prenant le relais arrive à sa hauteur il peut alors pousser afin d’accroître le transfert de vitesse. Ainsi notre coureur arrivant lancé est alors presque à l’arrêt et son partenaire lancé et prêt à le rattraper pour réitérer l’opération en inversant les rôles.

Nos coureurs ont commencé par effectuer ces étapes à faible allure et ont fini la séance en les effectuant à un rythme plus important. L’acquisition du geste technique arrivant et la confiance avec nos licenciés ont décidé d’aller essayer prochainement sur une piste.

 

Voici une petite vidéo d’un relais à l’américaine effectué ce 29 mai 2016 à Longchamp par David Oboeuf et Guillaume Bomal avec Antoine Colement en caméra-man :