Objectif 3ème caté !

Acte 1 : Pecqueuse 21/05/2018 : Une belle première pour Antoine, Damien et Benoît

Antoine, Damien et Benoît se sont alignés sur la course de Pecqueuse en ce lundi de pentecôte pour évaluer les progrès réalisés à l’entraînement et sur les courses départementales du début de saison. Le début de course a été très costaud avec de nombreuses attaques toutes prises en charge par le PCO et l’US Métro qui ont aligné de nombreux coureurs sur la course. A mi-course une échappée d’une vingtaine de coureurs parvient à s’extirper du peloton. Malheureusement aucun coureur du VCL, quelques km plutôt Benoît avait produit l’effort pour revenir sur un groupe dangereux, et n’a pas pu repartir au combat. La poursuite aura du mal à s’organiser, ils ne seront plus que 9 à l’avant et le peloton se battra pour une 10ème place. Nos 3 coureurs ont réussi à s’accrocher jusqu’au bout malgré la chaleur et les 100km du parcours. Benoît décroche une modeste 22ème place en participant au sprint du peloton. Le parcours et l’organisation était vraiment top ! Un parcours très bien sécurisé, un ravito possible à chaque tour, de belles routes et surtout un parking juste à côté du départ et des dossards !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Acte 2 : Villepreux-Gambais 27/05/2018 Une course en ligne !

Il fallait être matinal en ce dimanche pour s’aligner sur la classique Villepreux-Gambais dont le départ a été donné à 7h55. Guillaume comptait déjà une participation à son actif et Benoît avait bien étudié le parcours qui serpente ses routes d’entraînement. A la surprise générale, les organisateurs annoncent le matin même de l’épreuve une modification du circuit qui s’est vu endurci par la présence d’une bosse supplémentaire au kilomètre 10. Le départ a été très nerveux, tout le monde voulait être bien placé pour aborder la première difficulté qui a été monté à plus de 31km/h de moyenne ! Guillaume mal placé en a fait les frais et n’a pas réussi à s’accrocher pendant la relance, il poursuivra à son rythme. Mais le plus dur reste à venir avec la terrible côte d’Herbeville qui présente des pourcentages supérieurs à 15%. Benoît parvient à limiter les dégâts en s’accrochant dans un groupe plein de ‘’Peltrax’’ qui a laissé quelques hectomètres pour revenir ensuite sur les hommes forts. C’est dans la troisième difficulté que la jonction est en train de s’opérer. Malheureusement Benoît est victime d’une chute au km 37 en haut de la côte de Maule qui le contraint à laisser partir le peloton. Il s’en sortira avec quelques brûlures et une roue légèrement voilée heureusement. Il prend la décision d’attendre son frère Guillaume pour rentrer à la maison et soigner ses blessures. La course a donc tourné en sortie entre frangins.