Stage été 2016

Stage été 2016 dans le Cantal

 

h

Stage Cantal été 2016 © Frédéric Bailly

Au milieu du mois de juillet une partie de nos coureurs sont allés respirer le bon air auvergnat. Il ont ainsi pu découvrir des paysages fabuleux ainsi que des routes sinueuses mais terriblement agréables à arpenter. Ils ont donc effectué le tour de la région de Mauriac dans le Cantal. Le camp de base était situé dans le village d’Ally au relais de la poste, un petit hôtel chaleureux. Par grande chance le soleil a été présent lors de tout le séjour, un peu trop pour la majorité, en effet la chaleur étouffante a beaucoup fatigué les coureurs, à la limite de la déshydratation pour certains.

Un stage club ce n’est évidemment pas seulement faire du vélo, c’est aussi passer d’agréables moments tous ensemble. Des sorties touristiques ont été réalisées à Salers et à Mauriac où ils ont pu déguster dans un cadre agréable les spécialités du coin (le pounti qui est un pain de légumes avec des lardons et des pruneaux, le fameux fromage de Cantal et enfin la viande de vache Salers).

 

h

Coureurs du VCL © Frédéric Bailly

Pour finir le stage les coureurs ont participé à la cyclo du coin, la Lily Bergaud, en la présence du père de Romain Bardet, Philippe Bardet. Une cyclosportive de 140 kms avec 2500 m de dénivelé. Une centaine de coureur était au départ pour un tour de la région sous le soleil et dans la bonne humeur. Malheureusement nos coureurs ont été victimes de mésaventure au début de l’épreuve avec une crevaison et une chute pour Benoit ainsi qu’un ennui mécanique pour Guillaume. Ils n’ont pas revu le peloton jusqu’à la fin de la cyclosportive. Peloton qui justement s’est disloqué à mi-course dans le Pas de Peyrol qui était la plus grosse difficulté du jour. Une côte de 7.5 kms à 7% de moyenne et les 2 derniers kilomètres à 11% de moyenne. Pour finir Guillaume Bomal est notre coureur ayant réalisé le meilleur temps  (5h, 33ème et 7ème de sa catégorie).

 

h

Guillaume à l’arrivée © Frédéric Bailly

Une deuxième cyclo était organisée simultanément, la Mauriacoise. Elle empruntait le même circuit mais coupait avant le Pas de Peyrol, ce qui faisait 90 kms. Frédéric s’est aligné sur celle-ci et a aussi eu la chance de pouvoir profiter des beaux paysages du Cantal. Il a pu voir arriver ceux ayant choisi de faire la Lily Bergaud et les encourager sur les derniers mètres.

Ils ont ensuite pu profité d’un repas avec toute l’organisation et les coureurs pour fêter la réussite de cette cyclosportive. Une très belle expérience pour l’ensemble de nos coureurs qui n’ont qu’une hâte, retourner en stage et pourquoi pas dans le Cantal. Ils y ont aimé les spécialités culinaires, les routes, le soleil et la bonne humeur des locaux.